Un broyeur pour installer le BRF au potager

Le BRF vous connaissez ? Dans votre potager, vous n’en avez pas marre de retourner tout votre terrain pour planter dans un sol quasiment pauvre ?

Quand la moto-bineuse de 40ans d’âge, a rendu l’âme au printemps, le désagrément de cet incident ne serait-il pas l’occasion d’offrir une nouvelle vie au potager ; j’ai plein de branchages des tailles d’hiver qui s’accumulent et que le compost aura du mal à digérer ; plutôt que de réinvestir dans un motoculteur, l’occasion d’une alternative économique, technique et intellectuelle devient évidente, c’est le moment d’implémenter la culture sur le BRF.

BRF = Bois Raméal Fragmenté

Avez vous remarqué en forêt avec quelle aisance un gland peut germer prodigieusement dans ce sol couvert d’humus ? Le BRF est une technique qui vise à reproduire ces conditions favorables à la végétation.

Le principe est de déchiqueter des bois verts (idéalement les branchages taillés pendant l’hiver), d’en faire une couche de 5 cm, l’incorporer moyennement au sol, pour laisser s’y installer un biotope qui s’apparente à celui des humus de nos forêts.


Parmi les avantages, citons un humus développé permettant meilleur rendement sans engrais naturel ou autres (manquerais plus que çà !), moins de travail du sol (surtout que je n’ai plus de moto-bineuse), moins d’arrosage (=paillage permanent), une meilleure résistance au maladies grâce à la présence d’anticorps…tout cela en recyclant les déchets verts.

Pour les inconvénients, j’y réfléchis (à voir dans le temps).

Plus d’info sur le BRF sur Ecopédia c’est par ici

Mise en place

Certes ce mois d’Avril n’est peut-être pas l’idéal pour commencer cette méthode, mais le paillage pour cet été est un bon départ, c’est même d’ores et déjà indispensable ce Printemps, les précipitations ne cumulant que seulement 20mm en 2 mois et demi, qui a dit que le Perche est humide ?

Le Mange-Tout

Pour le broyeur, oublions ces modèles à disques premier prix, qui font de très petits copeaux de bois, il nous faut un modèle à rotor, qui produit des sections de bois, celui qui semble remplir les critères est le
Einhell BG-RS 2845 CB ; un coup de transaction plus tard, le voilà qui arrive à la maison.

Le « Mange-Tout » ou le « castor » tel est baptisé la nouvelle machine, qui fait la joie des enfants (avec la surveillance d’un adulte bien sûr), faut dire que c’est bien amusant de voir disparaître les branchages dans la gueule du monstre.

Ce modèle s’avère efficace, peu bruyant (moins bruyant qu’une perceuse), 3 fois moins bruyant qu’un broyeur à disque ; il sectionne les branchages en morceaux de 2 à 3 cms, l’idéal pour le BRF. Les bois verts sont plus ou moins encore continus, donc préférés les bois mi-verts à secs, l’idéal étant de mélanger tout cela pour un bon BRF.

Au potager

Ensuite il suffit d’étaler une couche de 5 cm des broyas sur le sol, comme on est en plein mois d’Avril, je me contente d’un paillage entre les rangs déjà plantés. Reste à patienter quelques temps pour y voir s’installer les micellium tant attendus.

Le BRF, pour quels légumes ?

Tous les légumes n’y ont pas droit, les oignons, les pommes de terre, les tomates, qui craignent l’humidité devront s’en passer.

Pour cette année je me contente des salades, épinards, radis, fraises.

Concluons

Oublions notre motoculteur, et la fourche pour retourner son terrain. Un bon paillage de BRF, et, une « Grelinette » (marque déposée) pour aérer la terre, remplacent l’ancienne méthode.

Ce principe est repris avec succès par une de nos amie dans son maraîchage bio en Bourgogne (qui fournit une AMAP de la capitale), le voilà appliqué à notre potager percheron.

 
Mots-clés : ,